Le Collectif de soutien aux Maliens de Montfort sur Meu

Triste anniversaire

28 février 2007...1 an aujourd'hui que les "Maliens de Montfort" ont été arrêtés en se rendant à leur travail.

Depuis seuls 6 d'entre-eux sont en situation régulière et ont repris leur activité professionnelle. Prochainement les 18 autres dossiers vont être présentés à la Préfecture avec le soutien de la Cooperl en vue d'une régularisation par le travail. Nous espérons que ces négociations aboutiront dans les plus brefs délais :

Voici le témoignage de la compagne de l'un des Maliens :

C'était le 28 février 2007, il y a un an de cela, 23 maliens se font arrêtés entre 4h et 6h du matin près de leur lieu de travail, une arrestation synonyme de destin brisé : «galère, misère, retour au pays?».

Depuis ce jour, la population montfortaise s'est mobilisée et soutient les maliens à l'aide de pétitions, manifestations, repas maliens, internet... Un soulèvement de la population surprenant pour une ville comme Montfort, qui souligne tout simplement la solidarité et l'intégration des maliens.

A ce jour, 18 maliens ne sont pas encore régularisés, donc toujours dans la clandestinité. Comment vivent-ils? Beaucoup sont hébergés provisoirement dans des foyers ou chez des amis, voire chez la famille dans des conditions souvent précaires : la débrouille comme devise pour survivre. Car comment assurer le quotidien sans revenus? En effet, les maliens n'ont aucune aide ni ressources. Cependant, il faut bien manger, payer ses factures, et garder la santé, beaucoup de choses à assumer lorsqu'on a plus rien. Si il y a des dommages matériels, les dommages psychologiques semblent pires : chaque jour est un nouveau défi où il faut affronter la peur de se faire à nouveau arrêter et subir les centres de rétentions pour 1 ou 32 jours, au bon vouloir des autorités. D'autre part, il faut aussi expliquer aux familles qui comptent sur eux au Mali qu'ils ne peuvent pas subvenir à leurs besoins pour payer les sacs de riz, l'alimentation, les frais médicaux et les frais de scolarité, une culpabilité qui croît chaque jour.

Actuellement, 5 maliens ont été régularisés et ont obetnus un titre de séjour de travail, et ont repris leur ancien poste au sein de l'entreprise. A présent, ils commencent à construire leurs vies, tissent des liens familiaux, passent leurs permis de conduire, pratiquent un sport, font des projets et ont enfin une vie normale qui s'offre à eux.

Les maliens tiennent beaucoup à remercier tous ceux qui participent à leur soutien et qui contribuent à leur régularisation.



28/02/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 154 autres membres